Prix d’une tricopigmentation.

Donnez-moi le prix d’une réalisation ?

Première question souvent posée en dehors de la consultation.

Quand on vous dit donnez moi s’il vous plait .

Non ce sera plutôt : 

Par email, par sms, par téléphone et même sur les réseaux sociaux. Comment répondre et faire comprendre à ces personnes que ce n’est pas une poudre à lessiver, un salon ou salle à manger que vous proposez. Mais bien un service de dermo-esthétique destiné à modifier l’apparence.   Que les risque d’un tel acte peut avoir des conséquences irréversibles et que seule la rencontre avec votre opérateur est un gage de sécurité.

Il est impossible de faire un diagnostic précis du travail à effectuer par téléphone et de vous donnez les bonnes informations.

  • Je ne m’étonne même plus quand quelqu’un m’appelle en disant je suis raté, j’ai des tâches partout que peut on faire?
  • Souvent les gens sont un peu gêné de dire qu’ils ont eu ça pour rien.
  • La dernière fois : on m’annonce 350 euros la zone, ce n’est même pas le prix des produits pour réaliser une procédure.

Alors comment tout ça est possible?

La législation n’est pas encore adaptée à tous ces nouveaux métiers, et forcement ça donne droit à des dérapages.

De faux praticiens se permettent des essais qui peuvent faire basculer votre apparence à vie.

Vérifiez l’endroit et tous les renseignements que l’on peut glaner sur le net.

Les dérapages sont fréquents, il est important de se poser les bonnes questions. Et de se déplacer dans le centre.

Si votre seule préoccupation est le prix dans le cadre d’un traitement soit en rasé ou densité.

Le mieux est encore de patienter, alors…

Sachez qu’il y a énormément de risques à confier votre tête à un inconnu pour réaliser ce travail. Les consultations sont le meilleur moyen de jauger les connaissances et l’expérience du praticien.

Les plus gros risques sont : visible ici

  • de rester marqué à vie
  • des tâches impossibles à faire disparaître.
  • Ou ressembler à une figurine du genre Playmobil.

Quand il est trop tard, on est prêt à payer le double pour être réparé.

Peut on réparer les dégâts ? La réponse est Non !

Risque suicidaire et de dépression après?  Oui malheureusement.

Les bonnes questions à se poser avant.

L’endroit doit déjà vous rassurez

  • comment est le confort
  • visibilité et propreté des locaux
  • en centre ville
  • l’endroit vous donne t’il envie d’y retourner.
  • mobilier professionnel
  • cabinet existant
  • Diplôme(s)
  • Praticien

Comment est votre interlocuteur, répond t’il à vos questions facilement.

Le plus important : Les garanties sur la réalisation.

Avoir la possibilité de prendre contact avec une partie de sa clientèle.

  • Comment est présenté le devis.
  • Suis-je bien dans un centre certifié et agréé ?
  • Le centre où vous vous rendez est-il membre d’une association de Dermopigmentation ?
  • Ils disposent d’une charte et un label de qualité.
  • Pour ce type de procédure le praticien est il bien formé ?
  • Expérience requise et diplômes ?
  • Matériel utilisé, pigments, aiguilles, aux normes CE et à usage unique ?
  • Le montant demandé est il en rapport avec à ce qui se fait en Belgique voir en Europe dans les meilleurs centres.
  • Label ou certification
  • Recommandations .

Toutes ces questions importantes doivent être posées avant pour éviter les catastrophes après .

Il y a un juste prix, mais celui payé au plus bas dans ce domaine ne donnera pas le plus beaux résultats.

Profiter de la consultation offerte dans nos centres pour avoir une réponse simple et directe à toutes vos questions.